Introduction à SharePoint 2013 : Les composants logiques

SharePoint 2013 s’articule autour de trois composants qu’il est important de comprendre pour cerner son fonctionnement. Cet article explique la première couche à connaitre : les composants logiques.

Les composants logiques sont modifiables/paramétrables et sont constitués de :

  • La ferme SharePoint (comparable à une forêt Active Directory)
  • Les Services d’applications (une approche modulaire pour déployer des fonctions vers des applications web)
  • Les pools d’applications (utiliser par IIS pour apporter des « workers process » et des « Web Apps »)
  • Les Applications Web ou Web App (site web IIS contenant une ou plusieurs bases de données de contenu)
  • Les Collections de site (élément Administratif dans une Web App et constituant le plus haut niveau d’un site)
  • Les Listes et les bibliothèques (ce que l’on appelle des « Apps » maintenant)

On peut les résumer dans le graphique suivant :

On comprend donc qu’une ferme est composée d’une ou plusieurs Web App ; Chaque Web App est associée à une base de données et peut-être utilisée dans une ou plusieurs collections de sites de la ferme. Chaque collection de sites enferme à minima un site principal (on l’appelle Top-Level) qui peut (ou non) hébergé des sous-sites. Enfin, dans une collection de site vous trouvez les deux éléments les plus modulaires, à savoir : les bibliothèques et les listes.

Définir l’architecture logique d’une ferme SharePoint requiert donc la collaboration de plusieurs rôles : architectes de solution (on pourrait l’appelait également architecte SharePoint), administrateurs systèmes, développeurs, administrateurs de bases de données, experts métiers et utilisateurs finaux. L’association de ces compétences permettra de créer un plan qui permettra de lier les besoins de l’entreprise au plan d’architecture logique.

Définitions

FERME

Une ferme est une collection de serveurs SharePoint et/ou SQL travaillant ensemble pour fournir un ensemble de services SharePoint de base à un site. La ferme permet d’apporter une redondance en cas de panne et d’optimiser les performances en répartissant les services sur les différents serveurs. Une ferme est créée pour répondre à un besoin précis : filiales différentes, environnement de test ou de qualification,…

WEB APP (WA)

Une Web App est un container de haut-niveau pour le contenu d’une ferme SharePoint. Une Web App est typiquement une interface par lequel l’utilisateur peut interagir avec SharePoint. Chaque Web App est associée avec un ensemble de points d’accès ou d’URLs qui sont définis via la console Administration Centrale de SharePoint et automatiquement répliqués sur la configuration IIS de tous les serveurs de la ferme. Chaque Web App est indépendante et possède son propre pool d’application IIS, ce qui permet de la redémarrer indépendamment des autres Web App.

COLLECTION DE SITES (CS)

Une collection de sites est nécessaire pour regrouper et publier des sites SharePoint. Chaque Web App contient au moins une collection de site. Une collection de sites est toujours associée à au moins une base de données qu’elle peut (ou non) partager avec d’autres collections de sites de la même Web App.

SITE (S) et SOUS-SITE (SS)

Un site est un ensemble de page Web faisant appel à des applications de services et permettant d’offrir aux utilisateurs un accès à SharePoint dans une forme qu’ils peuvent manipuler (formulaire, liste, etc.). C’est exactement la même chose qu’un site web classique à la différence qu’il est spécialement conçu pour être utilisé avec les services SharePoint.

APPLICATION DE SERVICE (SA)

Une application de service (SA) fournit une fonctionnalité particulière de SharePoint aux autres applications de services et web app dans la ferme. Parmi les plus répandus, on trouve les services User Profile Sync et Search Indexing. Une application de service peut être désactivée, n’exister que sur un seul des serveurs de la ferme ou bien être réparti via un load-balancer entre plusieurs serveurs. Les applications de services sont conçues pour être aussi indépendant que possible, ce qui permet de les manipuler sans compromettre l’intégrité de la ferme. Chaque application de service à son propre processus qui nécessite une certaine quantité de mémoire pour fonctionner et, en général, possède sa propre base de données et son propre compte de service Active Directory.

LISTE

Une liste est un outil de stockage de données. Elle contient des objets appelés « Champs de données ». Chaque colonne d’une liste permet de voir le contenu du champ de données ; il est possible de personnalisé une liste en éditant ses paramètres.

BIBLIOTHEQUE

Une bibliothèque est une collection de fichiers. Avec SharePoint, une bibliothèque est un type particulier de liste : chaque fichier est objet de contenu. Les bibliothèques disposent de fonctions supplémentaires comme la synchronisation, l’édition ou la gestion des fichiers.

TYPE DE CONTENU

Un type de contenu est une définition de métadonnées (metadata). Les listes peuvent être configurées pour accueillir certains types de contenus multiples et possèderont les champs de données spécifiques à ceux-ci. Les types de contenu peuvent être des contacts (champs de données : adresse, ville,…), des rendez-vous (champs de données : date, emplacement,…). Ces types de contenus permettent de proposer du contenu avancé pour des applications comme Outlook ou Project.

 

Voilà ce que l’on peut dire rapidement sur les différents éléments logiques de SharePoint. A bientôt !

About the Author

metsys-blog

One Comment

  • Nathalie said:
    26 août 2015 at 16 h 22 min

    Bonjour,

    super site qui permet de s’améliorer sur la technologie de Microsoft. Avez-vous en stock des tuto sur de l’exchange?

    Nathalie

Laisser un commentaire

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.