Step-by-Step : installation de SharePoint 2013 on-premise [part. 1]

Voici la première partie d’un step-by-step qui vous aidera à monter un serveur SharePoint 2013 dans sa configuration initiale sur une machine virtuelle. Sachant que ce lab est destiné à tester « Access Services », le moteur de base de données sera Microsoft SQL 2012 (pré-requis pour ce service). Dans ce lab, nous utiliserons 3 machines virtuelles :

Notez que le serveur SharePoint sera temporairement connecté à internet : ne connectez le serveur que lorsque le document vous le demande. La configuration des machines virtuelles est indiquée ci-dessous :

Chacune de ces machines est associée au réseau interne de mon hyperviseur et mon poste de travail peut communiquer avec elle sur ce même réseau (il est l’hyperviseur).

Le Step-by-Step commence avec les acquis suivants :

  • Toutes les VM sont installées et insérées dans le domaine monlab.local
  • Le pare-feu est désactivé sur toutes les VM
  • SRV-SHPT-01 n’est pas encore connecté au réseau externe et vous avez installé .Net Framework 3.5 (n’oubliez pas de définir un chemin alternatif vers le dossier SXS du DVD-Rom d’installation)
  • SRV-ADDS-01 est le contrôleur de domaine pour « monlab.local » et le serveur DNS de la zone « monlab.local »
  • CLI-WI81-01 a été installé avec la suite office 2013 Pro (une version d’évaluation suffit pour notre lab)

Installation de SQL 2012 pour SharePoint

Les tutos habituels que vous trouverez sur la toile installent généralement SQL 2008 R2 (édition express dans le cas d’un tuto en stand-alone). Dans notre cas, nous devons impérativement utiliser SQL 2012 et, pour limiter le nombre de VM, utiliser une instance unique pour notre serveur SharePoint (une instance peut contenir plusieurs bases de données).

Source : http://sharepointpromag.com/sql-server-2012/sql-server-2012-sharepoint-2013-database-server-setup

Commençons donc par l’installation de SQL 2012 :

  1. Montez l’ISO de SQL 2012 sur SRV-SHPT-01 (paramètre de la VM > Lecteur DVD > Fichier image)
  2. Créez deux nouveaux comptes utilisateurs sur votre domaine pour SQL : « SQL_Install » (pour l’installation) et « SQL_user » (pour le service de l’instance SQL)
  3. Créez deux nouveaux comptes utilisateurs sur votre domaine pour SharePoint : « SP_install » (pour l’installation) et « SP_farm » (pour l’administration)
  4. Ajoutez le compte « SQL_install » dans le groupe « administrateur local » de SRV-SHPT-01
  5. Connectez-vous sur SRV-SHPT-01 en tant que « SQL_install »
  6. Lancez le setup.exe depuis le CD d’installation de SQL 2012
  7. Sélectionnez dans le menu de gauche « installation » puis dans le menu central « nouvelle installation SQL […] »

     

  8. Le setup vérifie tout d’abord que les prérequis sont bien installé : cliquez sur OK
  9. Insérez une clé de produit ou bien sélectionnez une édition gratuite pour le test (évaluation) puis clique sur NEXT
  10. Acceptez le contrat de licence puis cliquez sur NEXT
  11. Activez l’accès à internet sur le serveur SRV-SHPT-01 (dans mon cas, il me suffit de passer la deuxième interface réseau sur le réseau EXTERNE dans les paramètres de la VM)
  12. Laissez le setup cherché des mises à jour (nécessaire pour éviter un bug majeur dans l’installation des premières versions de SQL)
  13. Le setup vérifie à nouveau que l’installation pourra se dérouler sans problème : cliquez sur NEXT
  14. Désactivez l’accès à internet (dans mon cas, la deuxième interface réseau est configuré sur « non configuré »)
  15. Sélectionnez « installation des composants de SQL server » puis cliquez sur NEXT
  16. Sélectionnez « services du moteur de base de données » et « outils de gestion (complet) », laissez les chemins par défaut et cliquez sur NEXT
  17. Le setup procède encore à un check : cliquez sur NEXT
  18. Laissez l’instance par défaut (MSSQLSERVER) et cliquez sur NEXT
  19. Le setup check qu’il y aura assez de place sur le disque : cliquez sur NEXT
  20. Dans la configuration de serveur, indiquez SQL_User (et son mot de passe) comme compte de service pour l’agent et le moteur de base de données : cliquez sur NEXT

     

  21. Laissez le mode d’authentification sur « authentification Windows » puis ajoutez l’utilisateur actuel (SQL_Install) et cliquez sur NEXT

     

  22. Sur la page suivante, ne modifiez rien et cliquez sur NEXT
  23. Le setup check à nouveau les règles d’exécution : cliquez sur NEXT
  24. Enfin le setup résume les actions qui vont être exécutées : cliquez sur INSTALL
  25. L’installation est maintenant terminée : cliquez sur CLOSE

Configuration de SQL server 2012 pour sharePoint

Maintenant que le serveur est installé, nous devons procéder à quelques ajustements pour optimiser son fonctionnement avec sharePoint.

Source : http://sharepointpromag.com/sql-server-2012/configure-sql-server-2012-sharepoint-2013

  1. Connectez-vous sur SRV-SHPT-01 avec le compte « SQL_Install »
  2. Ouvrez le Studio de Gestion pour SQL SERVER (ou : « SSMS.exe ») et connectez-vous avec l’authentification Windows
  3. Sélectionnez le serveur dans la colonne de droite, faites-un clic-droit puis sélectionnez « propriétés »

     

  4. Sélectionnez « mémoire » puis définissez le maximum à 4096
  5. Sélectionnez « avancé » puis  configurez le degré maximum de parallélisme à « 1 », puis cliquez sur OK

     

  6. Allez dans « sécurité » puis « connexions » : faites un clic-droit et sélectionnez « nouvel utilisateur »
  7. Cliquez sur « parcourir », recherchez le compte « SP_farm » dans l’annuaire et cliquez sur OK
  8. Dans la section « rôle de serveur » sélectionnez « dbcreator », « public » et « securityadmin » puis cliquez sur OK
  9. Allez dans « bases de données » puis « bases de données système », faites un clic-droit sur « modele » et sélectionnez « propriété »
  10. Sélectionnez « options » et changez le mode de recouvrement sur « simple » puis cliquez sur OK

     

  11. Fermez SSMS.

 

Voilà qui conclut notre première partie. Dans la seconde, nous installerons SharePoint 2013.

About the Author

metsys-blog

One Comment

  • Thania said:
    17 décembre 2015 at 12 h 51 min

    Merci pour cet article

Laisser un commentaire

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.